Historique



 

Historique 

1930 : Les prémices 

Les Sœurs Clarisses décident de venir s’installer au N° 152, de la rue Gustave BOËL dans un monastère flambant neuf construit sur un terrain appartenant à la famille BOCH. Le cloître des sœurs est un endroit tout à fait fermé au public, si ce n’est la chapelle qui sert de lieu d’accueil des fidèles et des pauvres. Au Monastère, lieu d’écoute des plus démunis, on leur offrait également une aide alimentaire et du charbon. 

1980 : Naissance de l’Equipe « Agir Pour Changer » 

Dans le cadre du carême « Jeûner pour Changer » en 80 et 81, une petite équipe propose aux paroissiens de réfléchir aux problèmes d'injustice à La Louvière et dans le monde. Arrivé en août 81, le Père Gérard LALEMAN, nouveau doyen principal, dynamise l'équipe qui s'agrandit et lui donne les moyens d'agir. Cette réflexion débouche sur la naissance de l’équipe, « Agir Pour Changer », axée sur plusieurs domaines allant de l’aide au Tiers Monde (qui donnera naissance à l’ASBL OCIRIZ) à l’aide au Quart Monde. 

1985 : Naissance du « Coup de Pouce » 

L’équipe «  Agir Pour Changer » initie le ramassage et la distribution des meubles, par des bénévoles, le samedi matin.    

1987 : Réorganisation d’un vestiaire 

 
Le Vestiaire, le plus ancien service existant à la paroisse, a pu bénéficier des services d’une salariée à mi- temps et d’une nouvelle organisation. 

1989 : Naissance de la Banque alimentaire       

Sous l'impulsion de Sœur Dominique et déjà au monastère. 

1989 : Ouverture de L’ABRI 

Le lieu d’hébergement, situé au 10 et au 14 de la rue Mathy, autour de l’église de Longtain comptait, au départ, 4 lits et accueillait des personnes isolées et des familles momentanément sans abri. Il y a, aujourd'hui, 17 lits répartis dans les 2 implantations. 

1993 : Installation au Monastère 

En juillet 1993, les Sœurs Clarisses décident de quitter La Louvière. Au moment où l’on se demandait ce qu’allait devenir cette imposante bâtisse religieuse, le groupe «Agir pour changer » a présenté son projet « Utopie » : faire de ce lieu un centre de lutte contre la pauvreté. Grâce aux « Œuvres du Doyenné » qui ont racheté les bâtiments et à l’attention constante du Père Gérard LALEMAN, le projet a pu se concrétiser. Les différents services y ont été regroupés pour une meilleure coordination et une plus grande efficacité. Quelques Sœurs Franciscaines  assurent la permanence de ce lieu d’accueil et de spiritualité tandis qu’une cinquantaine de bénévoles oeuvrent dans les différents services. D’autre part, grâce à des financements de la Région Wallonne, quelques salariés ont pu être engagés. (Contrats PRIME)  

1995 : Création des Ateliers pour femmes 

Sous l’impulsion de Sœur Catherine, se créent des Ateliers pour femmes. Demander de l’aide est souvent difficile et humiliant. Permettre à chaque personne d’offrir quelque chose quelle que soit la précarité de sa situation ne peut que l’aider à se remettre debout. 

1995 : Naissance de l’Ecole des devoirs 

Le 27 février, grâce toujours à Sœur Catherine et à une petite équipe de bénévoles, s’ouvre une réflexion sur l’organisation d’une Ecole des Devoirs car mettre les gens debout, c’est aussi favoriser le savoir. En septembre de cette même année, une dizaine d’enfants pourront y être accueillis 

1996 : Création de l’ASBL Utopie 

La nouvelle structure d’Agir Pour Changer  se met en place avec ses deux ASBL actives sur le terrain local : UTOPIE et L’ABRI. Christian COLIN en devient le président. 

2007 : Changement de présidence 

André LEJEUNE remplace Christian COLIN en tant que président de l’ASBL UTOPIE ; Philippe GOBERT en assure la vice présidence. La présidence de L’ABRI est assurée par Yves DOLMANS. 

2018: Changement de présidence

Francesco TERRASI remplace André LEJEUNE en tant que président de l'ASBL; Monique DELFOSSE en assure la vice présidence.